Aucun produit ne correspond à votre recherche.

Les révolutions Chanel

Gabrielle Chanel, née à Saumur en 1883, n’est connue de personne quand elle lance sa collection de chapeaux. Pourtant, les plus grandes célébrités se précipitent au 31, rue de Cambon et s’arrachent ses créations. Elle les entraîne à Deauville où elle ouvre sa première boutique de prêt-à-porter, et marque un premier tournant dans le monde de la couture: avec audace, elle utilise le jersey, matière réservée aux sous-vêtements masculins. En 1915 elle s’étend jusqu’à Biarritz. Puis elle regagne la capitale en 1918 et dès 1921, lance un parfum révolutionnaire, le N°5. Pour pousser le « bouchon », elle pose en personne sur les affiches de publicité. Dès qu’elle touche à la joaillerie en 1932, elle crée un événement sans pareil et ébranle le monde joaillier traditionnel avec sa collection « Bijoux de Diamants ». En 1993, Chanel Joaillerie n’est pas plus sage, et c’est avec la même insolence qu’elle s’installe en 1997 au 18, place Vendôme.


La signature Chanel

L’esprit haute couture crée des modèles originaux, la parfumerie invente des fragrances que la nature n’aurait pas osé imaginer, et la joaillerie revisite ses classiques. En particulier avec la broche Chanel, ce bijou considéré comme un peu suranné par le commun des mortels, et qui chez Chanel, occupe une place de choix. Celle qui a créé un bijou libre, se joue de la flexibilité de la broche qui peut s’accrocher où bon lui semble, voire se décrocher d’un collier pour gagner le pli d’un vêtement. Quoi de plus libre que ce bijou si féminin qui se joue du classique ou de la fantaisie, se promène entre hier et aujourd'hui, et ne cesse de vous surprendre?


Une broche Chanel, pour quelle occasion?

L’ancêtre de la broche, la fibule, avait pour fonction de rassembler les plis d'un vêtement. Laissant de côté son aspect utilitaire, la broche Chanel est ce bijou de parade, que l’on appréhende de face, qui occupe le revers d’une toilette. Épinglé au tissu, elle se prête à toutes les combinaisons, se porte de mille façons, permettant à chaque femme d’exprimer sa féminité. Cette pièce décorative qui accessoirise les tenues et se pose au gré de vos envies et pour votre seul plaisir incarne le bijou ornemental par excellence, la touche lumineuse qui signe le chic féminin.


Quel style de broche Chanel choisir?

Qu’elle se pare de sujets brillants, ou apporte sa touche lumineuse ou sa petite note colorée; qu’elle introduise des motifs iconiques ou cultive la singularité, la broche Chanel est toujours précieuse et raffinée. Quelques réalisations d’une facture exceptionnelle donnent une idée de ce qu’est le chic féminin de la broche Chanel.

Aérienne comme une plume, elle vient d’un autre temps et reste inchangée depuis sa création en 1932 pour l’exposition « Bijoux de diamants »: la broche Signature 1932 n’est pas seulement légère, elle est flexible et danse sur le mode ludique ou joue les grandes dames avec ses ors blancs et ses diamants.

Le lion quitte sa savane et s’accroche aux citadines résolument chics, troquant son superbe pelage doré pour des diamants blancs. Il s’attache à vous pour ne plus vous quitter. Accueillez cet hôte royal et portez la broche Signature Lion avec majesté…

La broche Signature Camélia en or et diamants rivalise de beauté avec la fleur aux cinq pétales réguliers et parfaitement proportionnés qui se déploient avec douceur et harmonie. Jamais la nature féminine n’a autant été en symbiose avec la nature tout court. Quand ce n’est pas le collier Camélia lui-même qui libère sa fleur pour la laisser se poser où bon lui semble et se transformer en une broche splendide. Dans cette promenade joaillière, l’esprit libre de Gabrielle Chanel se libère…

C’est le Soleil qui choisit de quitter le firmament pour descendre au plus près de celle qui le scrute. La voilà l’objet de tous les regards à son tour. Non content de briller pour vous, il choisit de vous faire scintiller.

Bijou couture par excellence, la broche Chanel marque la touche finale, le point d’orgue d’une tenue élégante en s’épinglant coquettement sur le vêtement. Elle n’en est pas moins sensuelle et extrêmement féminine puisqu’elle ose la gratuité, l’inutile, le superflu, mais avec éclat, faste et panache. Elle s’invite, se pose avec audace et finit par sembler indispensable. Et elle l’est pour une femme chic et moderne!